This is our Territory
We are FREEPirate

1 ravers On | S'inscrire | Se connecter | Stats | Toussujet | PlayListes | Player | Tchat | Copinage | Mots-Clés | AXE |

Accueil > Maker’s > L’ivoire humaine > Perturbateurs endocriniens et Fric !

Perturbateurs endocriniens et Fric !


samedi 31 octobre 2015, par TF23

Tous ces bons produits mauvais pour la santé qui coûtent plus qu’un bras, pour qui ?

Il n’est plus de preuves à donner quant aux méfaits des perturbateurs endocriniens sur notre santé.
Parmi eux, nous trouvons en bonne place les bisphénols, dont le A dans les biberons et les autres dans nos boites de conserves, emballages d’aliments sous vide, etc, certains pesticides (tous ne sont pas des perturbateurs endocriniens), du paraben... jusqu’au perchlorate directement dans l’eau du robinet qualifiée d’excellente par nos ministères.
Réductions de la fertilité, obésité, perte du quotient intellectuel font parties des quelques « petits problèmes collatéraux » générés par l’utilisation/consommation et ou par contact avec toutes ses merdes dont les grandes compagnies, lobbyistes sont friands pour autrui.

Selon l’article paru dans le Journal trimestriel n°281 du CNRS(article à lire !), le coût, calculé par un groupement de chercheurs, de toutes ces pathologies serait de 157 milliards d’euros par an pour l’Europe !

C’est clair que vu sous l’angle des malades, la santé coûte cher !
Mais ne nous trompons pas : ces milliards dépensés dans la santé sont autant de gain pour les laboratoires pharmaceutiques !
Vases communiquant ?
Que nenni !
C’est bien trop souvent les mêmes qui dirigent l’ensemble des ces entreprises vermines qui tuent l’homme !

Et que fait l’ensemble de nos états ?
Rien, le marché est bien trop juteux !

Nous n’avons même pas la possibilité d’engager des poursuites pénales pour génocide mondial avec préméditation et ce, en bandes organisés...

Et l’OMS, me direz-vous ?
Elle, en ce moment, nous bombarde des dangers de la viande : serait-elle devenu plus létale que l’ensemble de ces produits chimiques glissés dans nos assiettes ?

Nous nous devons de lutter pour que ce cercle infernal cesse et Greenpeace vient d’amener un grand de la distribution, Leclerc pour ne pas le nommer, à élaborer une stratégie d’avenir.

Lettre reçu pour soutien au mouvement de Greenpeace (voir l’article) :
«  Bonjour Nathalie,

Nous souhaitions vous remercier chaleureusement de votre mobilisation ces derniers jours pour convaincre E.Leclerc de promouvoir une agriculture sans pesticides.
• Vous avez été plus de 72 000 à envoyer un email à Michel-Edouard Leclerc, PDG du groupe E.Leclerc.
• Vous avez laissé des centaines de commentaires sur la page Facebook de E.Leclerc, pour mettre la marque face à ses contradictions.

Depuis des années, E.Leclerc refuse de répondre à nos sollicitations. Et pour la première fois, suite à nos actions, le n°1 de la distribution en France s’est engagé publiquement à construire un plan d’action visant à réduire fortement l’usage des pesticides dans l’agriculture en Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon.

Grâce à vous, les lignes bougent !

Pour autant, beaucoup reste à faire pour que cet engagement se traduise au niveau national. Nous vous tiendrons très vite au courant des avancées de nos discussions avec E.Leclerc, afin que vous puissiez continuer à nous soutenir dans ce combat.

D’ici là, n’hésitez pas à commenter régulièrement la page Facebook de E.Leclerc ou contacter leur service consommateurs, afin de maintenir l’attention de la marque sur la question des pesticides dans l’agriculture.

A nouveau, merci.

L’Équipe Agriculture de Greenpeace »

Chaque action, personnelle, collective et aussi petite soit-elle, est un pas de plus vers un meilleur avenir !



Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laisses simplement des lignes vides.

Ajouter un document


Note de 1 à 7
0 vote