This is our Territory
We are FREEPirate

1 ravers On | S'inscrire | Se connecter | Stats | Toussujet | PlayListes | Player | Tchat | Copinage | Mots-Clés | AXE |

Accueil > Maker’s > L’ivoire humaine > Europa Dreams

Europa Dreams


mardi 18 août 2015, par Nataak

Patrie parti dans une Europe illusoire !

Europe ou douce utopie de mouton ouaté !

Grandi dans les années où l’Europe émergée de l’idée d’après-guerre à une réalité tangible, j’ai cru à celle-ci comme pouvait le croire nombre de français, nonobstant les autres peuples européens.

(merci de ne pas tenir compte de la provenance des vidéos, elles ne sont là que pour le contenu ci-présent et non pour propagande de connards and co ! de mon avis et sans vouloir blesser personne lol

Si la TF, que nous payons cher pour de la diffusion de mensonges, nous avez diffusé cela au lieu de quelques bondieuseries, dès les années 70 jusqu’à la fin du siècle, comme ils nous bassinent avec les mêmes films/feuilletons/séries,, nous n’en serions pas là !

La possibilité d’être tous réunis sous une même bannière, abolissant ainsi les frontières comme les différences économiques me semblait alors un concept merveilleux qui permettrait une circulation des biens comme des citoyens européens en renforçant nos spécificités territoriales et traditions ancestrales. Le rêve d’une grande communauté amenant plus de mixité, de complémentarité, de soutien tout en bénéficiant chacun, au niveau régional, de cette ouverture pour offrir nos différentes cultures, nos cultures agricoles, nos manufactures, nos services etc au plus grand nombre dans une facilité administrative.

Vive L’harmonisation européenne, chère à nos pères fondateurs !

Etant supposé devenir cela, j’arrivais même à penser/m’imaginer que bientôt toutes les nations seraient ainsi liées et plus aucune frontière me séparerait du reste du monde. Oui, un côté hippy nait dans ces belles années où la femme commençait enfin à émerger de son rôle d’ombre, où les premières prises de conscience écologique prenaient la mer, où la défense animale s’encrait dans nos cultures, où la machine devait offrir à l’homme plus de temps libre, de loisir, où la répartition du travail/richesse promettait une vie meilleure, où l’on pouvait apprécier les arts culinaires de terroir grâce à la « grande distribution » de type familiale telle qu’elle avait commencé...
Sur ce point, de nos jours, on ne parle plus que du Nouvel Ordre Mondial ; loin de mes espérances, de mes désidérata, loin de l’utopie insinuée/sous-jacente à cette réalisation européenne. Fini l’art culinaire rattaché à une région, les productions sont mondiales estampillées « terroir » et non plus la saveur d’antan, fini l’emploi et la richesse engendrée par celui-ci car elle est aux mains du capital qui n’a même plus besoin de se les salir, fini le temps libre, les loisirs quand il faut survivre alors que les machines font de plus en plus parties de nos vies...
Si j’éprouvais tout cet amour pour cette Europe grandissante, c’est bien que tout ce qui en démontrait son impossibilité/cet arnaque était sous couvert. Les médias étant vendus, rien ne filtrait si ce n’est le Front National qui luttait seul contre ce système européen, déjà à ces débuts.
J’écoutais les paroles de leurs dirigeants pour savoir contre quoi on se bat quant au front national lui-même et ses idéologies malsaines mais bien sur, il était facile d’en faire l’amalgame et de penser qu’ils ne cherchaient là qu’à devenir les maîtres ; leur clairvoyance, sur l’Europe, était pourtant nette : plus de souveraineté d’état !
Loin de leur prêter foi, il faut bien avouer et leur accorder ce tout petit crédit : car ils sont les seuls, ou quasiment, parmi nos politiques français et sur le plan européen, à combattre, actuellement, cette artificielle Europa !

Je n’entrerais pas dans l’explication du malaise politique français ressenti par la population, le débat serait long et ferait rage. Entre autre, je n’ai plus ma place dans quelques politiques qui soient, bien qu’ayant toujours jusqu’à présent voté, donnant ma voix à ceux que je pensais être les plus humains, le mieux pour notre société. Elire un personnage pour qu’il nous gouverne au nom du capital est loin d’être une démocratie. Même au plan local, les 3/4 des élus sont acquis à des partis politiques et quand ils ne le sont pas, sont sous-tutelle/tenus par les communautés de commune, par les régions (qui dernièrement ôtent l’identité territoriale au vu de leur agrandissement) qui eux sont dans la vision politique étatique, et n’ont donc pas d’autres choix que de faire/d’appliquer les directives, de se dépatouiller comme ils peuvent sans aucun « pouvoir » réel. Q’ils soient Maire ou Conseillers, même sac, ils ne font pas de référendum au niveau de la ville, du village pour proposer leur action et que l’on puisse dire oui ou non à ces porpositions ; non, ils agissent tout comme l’état, de leur propre chef : là encore, aucune démocratie !
Et cela malgré les réunions publiques du conseil municipal où certains essaient de s’opposer/de défendre autre chose/idée ; seuls, les chasseurs ont des passes-droits quant à la circulation sur nos terrains (agricoles ou pas) et peuvent obtenir plus pour leur loisir de destruction, de mort. Appelons cela Liberté Egalité Fraternité, afin de rester dans le mensonge !
Bref, comme disait Coluche : 1 pour tous, tous pourris !

Europe, nom pompeux pour un business-plan américain !

Donc cette belle Europe n’est pas, et nos pouvoirs continuent de « vouloir » nous le faire croire, de nous forcer à agréer malgré nos manifestations opposées à leur décision qui sonne, à chacune d’elle, le glas de nos libertés bafouées, de notre travail piétiné, de nos cultures empoisonnées, de l’eau polluée, de nos économies salies, de notre avenir incertains !

Pour conclure, cette vidéo, ci-dessous, montre et démontre bien le rouage de cette machination dans lequel on nous enferme de plus en plus : il est temps de dire non et le montrer à notre tour !



Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laisses simplement des lignes vides.

Ajouter un document


Note de 1 à 7
0 vote