This is our Territory
We are FREEPirate

1 ravers On | S'inscrire | Se connecter | Stats | Toussujet | PlayListes | Player | Tchat | Copinage | Mots-Clés | AXE |

Accueil > AllOfUs > OurPage > Esprit es-tu là

Esprit es-tu là


dimanche 1er novembre 2015, par Nataak

Une de mes premières expériences de tables tournantes... ou pas, mais quoi alors ?

Situation

C’était l’époque de mes 15 ou 16ans, durant les mois d’été.
Nous étions quelques copains à passer souvent du temps ensemble. Certains d’entre eux n’étaient là que pendant les périodes de vacances scolaires ; quand ils venaient, ils logeaient dans la résidence secondaire des parents de l’un.
Nous nous retrouvions souvent à l’extérieur, en balades, excursions, découverte de lieux et ou de la nature ou comme cette fois-là, dans leur maison.
Comme les jeunes que nous étions alors, nous découvrions la marijuana et refaisions le monde en musique. Nous jouions aussi à quelques jeux, cartes, dés etc.
Nous avions des sujets de discutions sur « l’existence ou pas de la vie ailleurs » comme sur tout ce qui concerne la spiritualité ; jeunesse de l’après l’ouragan hippie, yeapiiiiii !

Contexte

Et cette fois-là, l’un d’eux nous proposa de convoquer les esprits, comme l’on en entendait parler dans certains bouquins que nous lisions et par ailleurs dans des presses plus ou moins spécialisées.
De faire « tourner » la table et pourquoi pas, la faire voler à travers la pièce comme dans les films que nous mations !
Nous avions bu un peu de vin et fumé un joint et cherchions un divertissement différent, qui sorte un peu de l’ordinaire comme nous en trouvions parfois ; celui-ci tombait donc à pic.

Donc, nous entreprîmes de fermer les volets, d’allumer une bougie placée au centre de la table, de fermer aussi la porte de la cuisine afin de mieux nous isoler et de nous assoir enfin autour.
Nous ne savions pas très bien comment nous y prendre et nous avons donc ouvert nos mains, doigts écartés, au-dessus de la table en direction de la bougie comme l’un nous a suggéré.
Puis il fallait se concentrer dans une seule et même pensée, réitérée sans cesse ; ce ne fut pas simple et quelques réflexions et rires fusèrent troublant le test. L’un de nous décida même de ne pas continuer et quitta la pièce pour aller s’occuper dans une des pièces du 1er étage.
Une 15aines de minutes s’écoulèrent puis nous arrivâmes à rester silencieux et concentrés.

Géo : configuration de la cuisine

De forme rectangulaire, la fenêtre est située sur la rue : vu de l’extérieur, elle se trouve à côté de la porte d’entrée.
La porte de la pièce est à environ 3m de la fenêtre et donne sur le couloir d’entrée, côté droite, en se plaçant dos à la fenêtre.
A droite de la fenêtre, c’est les placards, évier et fourneaux sur toute la longueur et dans le fond, après la porte d’entrée du couloir, dans l’angle droit de la cuisine, se trouve table et chaises : l’espace entre la porte et le mur du fond doit être d’environ 1.5m, celui qui s’assoit près de la porte devait être au plus près de la table pour ne pas l’entraver.
La porte s’ouvre vers l’intérieur et vers la table.
La table, de la cuisine est ronde sur 3 petits pieds se réunissant en colonne ; à priori, le bon schéma selon ce que nous en connaissions pour invoquer les esprits, bien que ce n’était pas un guéridon.

Action

Avec les minutes qui passèrent dans ce calme, le silence devenait plus oppressant. 5 à 6 s’écoulèrent ainsi.
Puis, d’un coup, sans crier gare, en même temps qu’une soudaine sensation de froid, de frissons m’envahirent, les volets s’ouvrirent presque grandement dans un claquement fort, et une onde, un vent ou je ne sais comment appeler ce courent, traversa la pièce en diagonale jusqu’à nous, décrivit le cercle de la table, soufflant la bougie et entrouvrit la porte du couloir qui claqua sitôt après son passage.
Les volets se refermèrent dès que le courent entra et la bougie se ralluma dès que cela eut franchi le seuil de la cuisine.

Épilogue

Tout s’est déroulé en l’espace de quelques secondes, de 10 à 20, difficile à dire, mais vite et dans un vacarme énorme.
Nous avons du rester encore quelques instant silencieux, tous perdus dans nos propres réflexions, repassant le film des évènements.
C’est, je crois me souvenir, le copain qui s’était absenté qui ré ouvrit la porte en nous demandant ce que c’était tout ce bordel !
Il l’avait bien entendu l’ensemble des claquements même s’il n’avait rien vu et compris qu’il venait de rater quelque chose.
Mais quoi, qui ?

Note

Voilà mon histoire vécue et racontée selon mes souvenirs.
Nous en avons très peu reparlé par la suite sauf une fois, pendant le temps des vendanges et quelques 10ans plus tard, lors d’une petite bouffe entre potes.
Parce que le sujet de conversation allait vers l’étrange et bien que nous étions assez nombreux discutant presque par petits groupes mais sur les mêmes sujets, que je me mis à raconter ce souvenir.
Et là, l’un des copains qui était présent cette fois-là, confirma l’histoire. Nous sommes restés quelques minutes à nous lire dans les yeux, tellement il est difficile de ne pas mettre ce qui n’est pas considéré comme normal de côté et le perdre dans l’oubli.
J’espère aussi que les copains d’alors passeront par ici et commenteront de leur propres souvenirs, afin que l’histoire soit au complet.

La science, celle qui sert le moment présent et avenir dans le contexte actuel, a autant étudié ces phénomènes, leur offrant une place dans leur table autant que de les rejeter comme vulgaire, allant même justifier d’un problème psychiatrique des personnes en faisant l’expérience.
Heureusement, actuellement, les dernières théories avancées telles que les multivers et les univers connectés, permettent de comprendre, d’appréhender ces phénomènes avec une meilleure approche que celles qui étaient aux églises et ordres obscurs, nous réduisant davantage sous une chape psychique que vers l’ouverture fournit.

Je pense qu’au siècle dans lequel nous sommes, et au vu de l’évolution technique dont nous subissons, aussi et de trop, ses côtés néfastes, notre attention doit se porter sur les ressources naturelles dont nous sommes tous munis et qui permettent de garder notre identité humaine, qui ouvrent la perception sur l’ensemble de ce qui est la vie, ici, parallèle ou ailleurs, sur la conscience universelle.

Paix et amour.


Copyright


Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laisses simplement des lignes vides.

Ajouter un document


Note de 1 à 7
0 vote